Puy-de-Dôme : trois gendarmes tués par un forcené

Illustration - AM/IGH.
Illustration - AM/IGH.
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur google
Google+

3 GENDARMES TUÉS, 1 AUTRE GRIÈVEMENT BLESSÉ. LE FORCENÉ ABATTU.

Les faits se sont déroulés dans la nuit de mardi à mercredi dans un hameau isolé du Puy-de-Dôme.

Le lieutenant Cyrille MOREL, l’adjudant Rémi DUPUIS et le brigadier Arno MAVEL, du groupement de gendarmerie départementale du Puy-de-Dôme, ont été tués lors d’une intervention pour des violences conjugales à Saint-Just (63).

DRAME CETTE NUIT DANS LE PUY-DE-DÔME

Les faits se sont déroulés dans la nuit de mardi à mercredi dans un hameau isolé du Puy-de-Dôme. Peu après minuit, deux militaires de la gendarmerie nationale du groupement départemental du Puy-de-Dôme sont alertés pour des faits de violence sur conjoint. Après avoir tenté de s’approcher de la maison où la femme menacée s’était réfugiée, les gendarmes essuient des coups de feu.

L’un d’eux est décédé des suites de ses blessures tandis que le deuxième, blessé à la jambe, a été transporté par les pompiers vers l’hôpital d’Ambert. Après ces premiers coups de feu, le forcené a incendié l’habitation. Des gendarmes présents aux abords de la maison et cherchant à savoir si les pompiers pouvaient s’engager pour éteindre l’incendie ont à leur tour été visés par des tirs.

Les sapeurs-pompiers n’ont pu s’approcher des deux militaires qu’après plusieurs, longues minutes. Envoyé sur les lieux du drame, le SAMU63 n’a malheureusement rien pu faire pour les ranimer.


Nous adressons nos plus sincères condoléances à leurs familles, et à leurs frères d’armes.

Publicités locales

Fil d'informations Facebook

Dernières Actualités

Publicités locales

Les dernières Actualités